Un peu d'histoire...

E casenove

Casenove est un ancien village en ruines situé sur un éperon rocheux. Il a été déserté aux environs de 1920 et la chapelle a été restaurée au début des années 1970. 
La chapelle Sainte Lucia qui domine le village et renferme divers objets témoignant de la vie au village de Casenove au XIXème siècle.

La présence de poterie laisse supposer l’existence d’une nécropole près de la chapelle Sainte Lucie.
L’édifice a ses vestiges: un calvaire en or offert en 1870 par un hôtelier de Versailles originaire de Pietralba et qui avait échappé à la furie des Prussiens. Sur ce sol naquit l’abbé Bonavita (1752-1833), premier aumônier de l’empereur à Sainte Hélène de 1819 à 1821, chevalier de l’ordre Doré du pape et dont le tombeau se trouve à l’île Maurice.

La “tête d’indien”

Le visage de pierre, la « tête d’indien » sur le parcours de 21km.

Peu de temps après le refuge du Prunincu, en continuant tout droit vers le sommet, prenez le temps d’admirer un chef d’oeuvre que la nature a su confectionner:

Il se trouve au premier plan, devant un alignement de sommets : Cima a I Mori, le Capu Biancu, le Monte Cintu, le Monte Padru, Capu a u dente, le Monte Grossu et San Parteo. Des sommets qui culminent de 1680 M à 2706 m pour le plus haut : Le Cintu.

Le plateau de Tenda (1219m)

Parcours emprunté sur la boucle de 21km.

Le plateau de Tenda se trouve sur plusieurs communes ( Pieve, Sorio Di Tenda, San Gavino Di Tenda, Pietralba, Lama Urtaca, Santo Pietro Di Tenda, Lento), une partie du plateau fait également partie de la zone protégée Natura 2000 ou se trouve la fontaine de Sterpapane et un baptistère San Ghjacumu.

Pour le plaisir des yeux les randonneurs peuvent aussi apercevoir quelques chevaux sauvages qui vivent encore en totale liberté sur le plateau. L’été nous pouvons y retrouver les troupeaux des bergers de la région.

Une bataille se déroula en 1554, entre les hommes de Sampiero et les Génois. Les premières escarmouches eurent lieu prés de l’église Sainte Marie de Pietralba. Arrivées au col la troupe génoise tomba sur les soldats de Sampiero. La lutte fut brêve mais mortelle. Les génois perdirent un grand nombre d’hommes, 700 furent fait prisonniers. Parmi eux Horace Brancardo, Alexandre Spolverino, Antoine Spinola. Ce 18 septembre 1554 reste comme une des plus belle victoire de Sampiero.

Avant les affrontements de Ponte-Novu le 8 Mai 1769, le régiment de Rouerge se heurte à 500 miliciens balanins bloquant le col de Tenda le 7 mai, sur la droite française. I Naziunali replient mais, alors que le gros de l’armée Corse attend sur la rive droite du Golo, un contingent de 1200 balanins venus de Petralba prend de flanc l’aile droite française.

Nous conseillons d’éviter le plateau lorsque les nuages et le brouillard sont présents.

Pedano

Le hameau U Pedanu se situe à l’ouest de l’autre côté de la vallée. On y retrouve la petite chapelle Annonciade du xve siècle.

Sur les différents parcours proposées, les participants des courses de 21km et 11km, ainsi que ceux de la marche pourront observer le hameau en face du village de Pietralba.

Ils pourront aussi apercevoir, à l’ouest de Pedanu,perchées sur une colline,la chapelle Saint Michel,datant du 12ème siècle. Ce belvédère offre un panorama superbe sur l’ensemble de la vallée du Canale.

Face à Saint Michel on notera la présence d’un mamelon calcique,a Petra Calcina,qui a sans doute donné son nom à la commune qui sert aujourd’hui de site d’escalade.

Nous apercevons aussi Cima I Pinzali qui se trouve sur le chemin reliant Pedano à Novella, avec une vue sur les villages de Lama et Urtaca, le Monte Astu, ainsi que sur la plage de l’Ostriconi.

Entre la chapelle Saint Michel et les Pinzali, on note la présence de la chapelle Saint Jean, ou durant deux ans de 1995 à 1996, l’association a fait renaître les actes de la vie paysanne en cultivant un grand champ de blé. La culture du blé et de l’orge constituait la richesse locale,on les échangeait contre de l’huile de Lama,des chataîgnes de Castagniccia.

Da e maghjere (labours de Printemps ) à a tribbiera ( battage ) en passant per a cugliera (moisson ), a été reconstitué le cycle de la culture du blé sur u Pau d’ Etu.